Grenade

Sélection produits grenade et dérivés

Originaire de l’Iran, la grenade est le fruit du grenadier, de forme ronde de la taille d’une belle pêche. Il fait partie de la famille des Lythracées. Sa peau, ferme et brillante est de couleur rouge marron. A l’intérieur, la grenade renferme des petites graines emprisonnées dans une chair juteuse et charnue rose translucide, appelées arilles. Sa saveur acidulée et sucrée reste douce. La grenade est constituée à plus de 80 % d’eau ce qui lui donne des vertus désaltérantes.

Histoire de la grenade

Sélection produits grenade et dérivés

Cultivée depuis au moins 5000 ans en Asie et en Afrique du Nord, elle s’habitue parfaitement au climat méditerranéen. Introduite au VIIIe siècle en Andalousie par les Arabes, la grenade constitua longtemps un aliment de base pour les voyageurs et les caravaniers d’Afrique du Nord, qui la privilégiaient à d’autres fruits frais pour son écorce solide qui permettait une meilleure conservation.

Au fil du temps, ce fruit a représenté des symboles au sein des différentes ethnies qui le consommaient. Souvent considéré comme le fruit des dieux, il était perçu comme symbole de fertilité et de prospérité :

  • chez les Grecs, ce fruit était dédié aux déesses Aphrodite et Héra.
  • à Java, la grenade faisait partie de rites pour accompagner la grossesse. 
  • en Chine, elle était au centre d’une coutume : on offrait une grenade aux nouveaux époux en signe d’une grande descendance future.

La grenade fut aussi un réel symbole au sein des principales religions du globe :

  • pour les hébreux, elle représentait la nostalgie de la terre promise.
  • pour les chrétiens, la perfection divine. 
  • et pour les musulmans, elle permettait de lutter contre la haine et l’envie. Pour finir, il est intéressant de noter que la ville de Grenade, construite en Espagne au Xe siècle, doit son nom à ce fruit, du latin granatum = granado qui signifie le fruit grenade. Mais les origines de l’appellation de cette ville restent incertaines.

A quelle saison manger la grenade

La pleine saison pour déguster la grenade est au début de l’automne, aux mois de septembre, octobre et novembre.

Sélection produits grenade et dérivés

Les calories et les infos nutritionnelles de la grenade

La grenade est un fruit peu calorique (62 kcal pour 100 g) comme la figue fraîche ou la mangue. Elle est modérée en sucre. Néanmoins, 100 g de grenade représentent 25 % des apports journaliers recommandés (AJR) en vitamines C et 10 % des AJR en vitamines B. Elle constitue un excellent aliment antioxydant qui permet de retarder, grâce aux acides organiques qu’elle contient, le développement des cellules cancéreuses. Cette quantité d’antioxydant est supérieure à celle présente dans le thé vert ou le vin rouge.

La grenade est aussi riche en minéraux comme le potassium qui est présent en grande quantité, et lutte contre les maladies cardiovasculaires en jouant un rôle d’hypotenseur. Notons également que ce fruit contient un pourcentage de fibres et de cuivre non négligeable. En médecine traditionnelle, la grenade constitue un excellent vermifuge et est utilisée pour soigner les toux persistantes, la fièvre, les coliques. Certains s’en servent même pour stimuler la libido. Sélection produits grenade et dérivés

Valeur nutritionnelle de la grenade pour 100 g 
Protides0.95 g
Glucides17.17 g
Lipides0.3 g
Calories68 kcal

Comment choisir la grenade

Pour obtenir une grenade mûre à point, il faut bien la choisir. On privilégie donc un fruit d’une belle rondeur et de couleur rouge foncé à marron. Lorsqu’on le tapote, il doit se dégager un son métallique. A noter que la variété de grenade la plus sucrée reste la Gordo de Javita

Sélection produits grenade et dérivés

Comment conserver la grenade

La grenade est constituée d’une écorce rigide et résistante qui permet de la conserver sur une longue période et de la protéger des chocs éventuels. Ainsi, on conservera le fruit entier durant plusieurs semaines voire plusieurs mois au réfrigérateur.
Lorsqu’il est question du jus uniquement, il se garde quelques jours au frais. Pour les arilles (petites graines situées à l’intérieur de la grenade) :

  • si elles sont fraîches, on peut les conserver environ une année au congélateur,
  • si elles sont séchées, on les entrepose dans un bocal, au sec, dans un endroit frais et sans lumière.

Comment cuisiner et déguster la grenade

On distingue deux utilisations alimentaires principales de la grenade : la grenade en tant que fruit frais et les arilles séchées.

A l’époque des Pharaons, les Égyptiens utilisaient la grenade fraîche pour préparer un vin doux aux saveurs de framboises. Aujourd’hui, on déguste aussi ce fruit frais, nature à la cuillère, en salades, en sorbets, en jus ou encore, et non pas le moins célèbre, dans le sirop de grenadine traditionnel. En Inde, on sèche les arilles pour les utiliser comme épices dans de nombreux plats végétariens. Les arilles séchées peuvent être présentes entières ou sous forme de poudre. On les retrouvera dans l’assaisonnement de salades, sauces, marinades de viandes, riz, gâteaux ou encore préparation de légumes.

Conseil  

Pour préparer une grenade, la fendre en deux, éventrer les poches (blanches) contenues à l’intérieur et vider avec les doigts les arilles charnues et juteuses ou en tapotant derrière la peau avec une grosse cuillère. Ces grains représentent l’unique partie comestible de la grenade.

Grenade : 71 calories

100 grammes de cet aliment représentent une valeur énergétique de 71 calories ou kilocalories (ou 301 kilojoules). En moyenne, les produits de la catégorie fruits apportent une valeur énergétique équivalente à 86 kilocalories.

Nutriments grenade

NUTRIMENTSGRENADE : TENEUR POUR 100 GFRUITS : MOYENNE DES ALIMENTS
Protéines1,1 g1,0 g
Glucides13,6 g16,9 g
– dont sucres13,6 g14,6 g
– dont amidon0,0 g0,3 g
– dont fibres alimentaires2 g3 g
Lipides0,6 g0,5 g
– dont cholestérol0,0 mg0,1 mg
– dont acides gras saturés0,1 g0,2 g
– dont acides gras monoinsaturés0,1 g0,1 g
– dont acides gras polyinsaturés0,1 g0,1 g
Eau81 g77 g
Alcool0 g0 g

Grenade : teneur en vitamines

VITAMINESPART DES APPORTS JOURNALIERS RECOMMANDÉSTENEUR POUR 100 GFRUITS : TENEUR MOYENNE POUR 100 G
Vitamine A (rétinol)0 %0,0 µg0,0 µg
Bêta-carotène (provitamine A)0,0 µg203,2 µg
Vitamine C10 %8,1 mg25,0 mg
Vitamine D (cholécalciférol)0 %0,0 µg0,0 µg
Vitamine E (tocophérol)5 %0,6 mg0,6 mg
Vitamine K122 %16,4 µg7,3 µg
Vitamine K20,0 µg
Vitamine B1 (thiamine)6 %0,1 mg0,0 mg
Vitamine B2 (riboflavine)4 %0,1 mg0,0 mg
Vitamine B3 (niacine)2 %0,3 mg0,5 mg
Vitamine B5 (acide panthonéique)8 %0,5 mg0,2 mg
Vitamine B612 %0,2 mg0,1 mg
Vitamine B9 (acide folique)11 %22,0 µg19,4 µg
Vitamine B12 (cobolamine)0 %0,0 µg0,0 µg

Grenade : minéraux

MINÉRAUXPART DES APPORTS JOURNALIERS RECOMMANDÉSGRENADE : TENEUR POUR 100 GFRUITS : MOYENNE DES ALIMENTS
Calcium1 %4,3 mg25,3 mg
Phosphore3 %18,0 mg25,6 mg
Magnésium2 %7,5 mg16,0 mg
Potassium13 %262,0 mg244,7 mg
Sodium (sel)1 %4,3 mg6,9 mg
Fer2 %0,3 mg0,6 mg
Cuivre11 %0,1 mg0,1 mg
Zinc4 %0,4 mg0,2 mg
Manganèse6 %0,1 mg0,3 mg
Sélenium2,0 µg
Iode1 %0,9 µg1,3 µg

Grenade : additifs alimentaires

ADDITIFS ALIMENTAIRESGRENADE : TENEUR POUR 100 GFRUITS : MOYENNE DES ALIMENTS
Polyols0,0 g0,0 g
Acides organiques1,0 g1,5 g

DANS LE MONDE – USAGES

TRADITION MAROCAINE : On l’a retrouve dans le traité des simples de Ibn El Beihtar

  • Poudre  de racine pour lenteur digestive,dyspepsie,diarrhée
  • Ecorce de Grenade avec Chêne,Fénugrec,Hénné:pour douleurs abdominales
  • En tampon vaginal pour les pertes vaginales.
  • Formulation de base avec écorce de Grenade, Henné, Chêne, Myrte:pour les soins des cheveux
  • Fruit: Pectoral et Astringent
  • Fleur: maladies gastro-intestinales, diarrhées
  • Feuilles: anti-diarrhéique
  • En Sirop de fruit naturel ou additionné de fleur d’Oranger avec un zeste de Citron

TRADITION INDIENNE : Appele DÂDIMAH ou ANÄR

Partie utilisée: Pelure de fruit, feuilles, écorce de racine

Selon le Susruta et Caraka: Jus de fruit seul ou associé pour diarrhée, oedeme, toux, vomissement, anorexie,avec la pelure de fruit du Cyperus Rotundus dans saignements hémorroïdaires.le Caraka signale anémie, hépatite, dyspepsie

Posologie traditionnelle: Décoction d’Ecorce de 40ml -80ml,Poudre d’Ecorce de Racine ou Graines grillées: 325mg à 1,8gr

a)USAGES TRADITIONNELS POPULAIRES

  • Racine, Ecorce, Tige: Astringent, Refroidissement, Anti-helmnitique, veinotonique
  • Fleurs: Vomissement, troubles Ophtalmiques, Ulcères, Pharyngite, Epistaxis, les troubles “Pitta”
  • Fruit:astringent, rafraichissant, tonique, aphrodisiaque, stomachique, bronchite, anémie, otite, dyspepsie et troubles respiratoires
  • Pelure du fruit: diarrhée, gastralgie
  • Graines: astringence, stomachique, diurétique, vomissement, troubles ophtalmiques, gale, hépatite, troubles Pitta
  • Jus de fruit rappé avec boutons floraux, Fleurs en pate mékée au mile, jus de fruit rapé seul, décoction de pelure: pour diarrhées et hémorragie
  • Mention spéciale: la pelure fraîche dans du lait, pour les taches de rousseur
  • Dans la médecine Unani en association , Anaar Shiren: pour diarrhée, vomissement, trouble hépato-biliaires. Les fleurs du grenadier mâle, Qrs-e-Gulnaar est donné pour hémorragies, hémoptysie

Donc dans l’ensemble astringence hémostatique, troubles digestifs et respiratoire

b)CHIMIE:

  • Pelure de fruit: Ellagatannin, malvidine
  • Ecorce: alcaloïdes pelleticrine, isopelliticrine(toxicité) isoquercétine, mannitol, oestrone
  • Fleur; pelargonine, Diglucoside, sitostérol, acide ursolique, acide asiatique, béta-stirol, acide gallique
  • Graines: malvidine
  • Feuilles: Elligatannin
  • Fruit: Résine,mannitol, sucres,gomme, inuline, mucilage, tannin
  • (Pulpe: 26%/ pelure, écorce tige: de 20 à 25%,écorce racine:28 %), acide gallique, pectine 0,27 % quand le fruit est râpé devient soluble.
  • Protides 1,6%, lipide 0,1%, glucide 14 %, minéraux 0,7 %: Ca, Mg, P, Fe, Na K(133), Cu, S, Thiamine, riboflavine, acide nicitinique, vitamine C 14 mg/100gr

Surtout la Grenade est un des fruits les plus riche en Anti-oxydants: flavonoïdes, anthocyanides, procyanides d’oû son impact cardio-vasculaire.

c) Applications Indiennes référencées

  • Diarrhée avec l’extrait aqueux ou alcoolique de pelure
  • Diarrhée Microbienne (plus efficace que le Berbeis, Cotton, Muscade): pour diarrhée à Shigelle et Colibacille
  • Anti-Amibien  avec 40 mg/ml et 20 mg/ml d’extrait de pelure ou 5mg/ml de fleur. Disparition des trypanosome après traitement, sans séquelle muqueuse résiduelle.
  • Huile essentielle anti-salmonelle et klebsielle
  • Extrait de pelure, Fleur, Feuilles, Ecorce tige: contre le le bacille Charbon (Anthracis) choléra, salmonelle
  • Extrait acétonique: Fungicide
  • Extrait alcoolique:anti-Helmintique

TRADITION CHINOISE

La pelure  de fruit non mur est appelée SHI LIÛ

  • Posologie:3-9gr
  • Saveur: sucré, astringent, chaud, toxique
  • Actions sur les méridiens: Estomac, Gros Intestin
  • Indications traditionnelles
  • Diarrhée, Anti-spasmodique intestinal, arrêt de métrorragies, et pertes vaginales
  • Pour les diarrhées souvent associé avec Chebula, Coptidis, Phellodendron, Astragale, Cimmicifuga
  • Le Pericaroe à 9-10 gr dans de la soupe de riz est donné pour la diarrhée.
  • Li- Chi Chen le cite pour les affections pulmonaires et dentaires.
  • La toxicité  des alcaloïdes est naturellement citée et ainsi que  les références aux flavonoïdes
  • La RACINE appelée SHI LIU  GËN PI est donnée pour les parasitose intestinales

LES APPLICATIONS EN 2013-2014 DE LA GRENADE,ANTI-OXYDANT

Le Cancer de La PROSTATE

  • Faits expérimentaux

Sur les bases d’essais préliminaire avec les polyphénols,il a été montré in vitro que les extraits de grenade inhibaient la prolifération des cellules cancéreuses de ” lignées LNCa P,,LNCaP-Ar,DU-145″ avec les polyphenols Punicalagine et Acide Ellagique et un extrait de grenade contenant ces deux composants:Hong; Seeram,Heber (J.Nutr;Bioch.2008)/Koyama,Cobb,Metha(growth Horm IGF Res.2010) /Malik,Afaq,Sarfazad.(Proc.Nat.Acad.Sci Usa.2005)/Adhami, Siddiqi, Syed.(Carcinogénesis 2012)

  • Etudes Humaines

Une première étude a été faite en 2006 sur des patients opérés ou radiothérapés et suivi de la PSA.48 patients recevant pendant 33 mois ,buvant 8 onces (O,354 once = 1 gr )de jus par jour soit 570 mg d’acide Gallique par jour.Les résultats histologiques ont montré in vitro une baisse de croissance cellulaire et un accroissement de l’aptose cellulaire  .(Pantuk,Leppert,Zomorodian Clin;Cancer Res2006).Une étude en phase 2 a été faite sur 104 malades avec PSA élévée et traités intialement pour un cancer localisé.En 6 mois,il a été constaté que les chiffres de PSA  étaient significativement bas et que les résultats furent supérieurs.(Paler;Ye,Wozniak.Prostate Cancer Dis.2013)Un étude pilote avait été faite sur des personnes saines mais avec baisse des fonctions érectiles en 2007(Forest,Padma-Nathan,Liker;Inter.J;Impot.Res 11-12-2007

Le problème qui se pose est avant tout un problème de méthode.Si la Grenade agit effectivemement in vitro sur la mort cellulaire et l’accroissement des cellules cancéreuses prostatiques,la surveillance ne peut-pas être que le reflet du niveau des PSA car un cancer évolué peut avoir des tests normaux.On ne peut donc pas considérer la Grenade comme un traitement curatif mais préventif et cet élément doit être pris en compte chez le sujet agé oû le cancer prostatique est fréquent et justifiant un encadrement médical.La Grenade doit par ses propriétes anti-oxydantes faire partie de l’alimentation préventive urologique

CANCERS BUCCAUX, COLIQUES et PROSTATIQUES

Une étude in vitro faite par L’UC Los Angeles Prevouis Published Work de 01/01/2005 a étudié les effets anti-prolifératif,aptotique,anti-oxydant de la Punicalagine,Acide Ellagique et Tannins de la Grenade sur le cancer Buccal KB,CAL 27,Colon HT-29,HT118,SW480,SW620 et Prostate RWPE-1,22Rv1

Les composants sont aptotiques à 100mg/Ml et Anti-oxydant à la dose de 10 mg/ml.Il existe une différence significative entre les concentrations des composants et l’extrait de grenade,faisant penser qu’il existe des actions synergiques non élucidés.Exemple:Grenade,Adide Ellagique,Punicilagine induisent l’aptose des cellules colique HT29 mais pour la forme HCT116,la grenade n’induit pas d’aptose.

Les concentrations en punicalagine inhibe la prolifération cellulaire de 30 à 10 % pour des dosage de 12,5 à 10 micro-gr/ml.

  • Dans le Cancer oral inhibition par l’acide Ellagique va de 45 à 88 %,pour la punicalagine de 0 à 42 %..
  • Sur le cancer du colon  SW480 la sensibilté varie de l’acide ellagique de 49 à 76 % et Punicalagine de 1 à 65 %.En cas de cancer du colon métastatique SW620 la sensibilité est de 14 à 35 % pour l’acide Ellagique et de 0 à 57% pour la punicaligine.
  • Pour la cellule prostatique RWPE-1,la sensibilité antiproliférative varie de 78% à 92 % pour l’acide Ellagique ,est 64 à 94 % pour la punicalagine.En cas de métastases prostatiques 22-Rv1,l’inihbition est de 43 à 94 % pour l’acide Ellagique et de 68 à 90 % pour la punicalagine.

Ainsi  les résultats dépendent des concentrations des produits présentés mais surtout ,ils montrent que le fruit de la Grenade a des résultats supérieurs  aux composants polyphénoliques actifs ,acide Ellagique et Punicalagine pour induire l’aptose.Cette action est  également la conjonction de plusieurs  composants agissant en synergie et ou de façon additionnelle tels Proanthocyanidine,anthocyanine(Delphidine,peonidine,cyanudine) et glucoside flavonoïdes.

De fait se pose le problème de compléments alimentaires qui devront respecter l’espérance escomptée et donc dosage,la Grenade reste dans tous les cas le fruit de référénce antioxydant valorisant l’alimentation préventive des cancers colique,prostatique et oraux.

Bibliographie

  • Kim,Mehta,Neeman and Co /Breast Cancer Res and Punica Granatum.2002
  • Khanduja,gandhi,Pathania and co/ .Food Cem.Tox 1999
  • Castonhuay,Gali-Mushtasib,Gao,Perchellet/Intl J;Onc.1997
  • HU,Younes,Karchesy,El-Sabban/.Nutr.Cancer 2000
  • Albbrecht,Jiang,Kumi-Diaka,Lansky and co/Med Food 2004
  • Kawaii,Lansky/.J,Med,Food 2004
  • Hora,Maydew,Ladsky/J.Med.Food 2003

LA GRENADE ET LES MALADIES CARDIO-VASCULAIRES

Les polyphénols de la Grenade sont un ratio le  important des fruits et légumes.Kzlawa,Anantharayan 2004/Wang 2004/Xu 2009

Le haut pouvoir antioxydant des polyphenols du jus de grenade avec son incidence sur l’atherogénèse,hypertension(action sur l’angiotensine),diabètes,anti-peroxydation lipidique est annoncé dans Nutr.Rev.01.2009/Basu;Penugonda

L’impact  sur l’atherogénèse,inbition de l’oxydation des  lipoprotéines LDL;oxydation macrophagique par des polyphénols flavonoïdes  interviennent sur la morbidité,mortalité  des acidents ischémiques coronariens ou cérébraux vasculaires.

  • Fuhrman,Aviram/Current opinion on lipidology(Vol12/2001)/ et Handbook of Antioxydants.Bioch.Nutri.Clin/2001
  • Rosenblat,Belinsky,Vaya/Journ.of  Bioch.Chemistry(vol 274/1999)
  • Hertog,Kombrout,Aravanis/Arch.of Int.Med (vol155;1995).Flavonoïdes , coronaire et cancer
  • Aviram/Current international  cardiology report(Vol1,1999)
  • Hayek,Fuhrman,vaya/Arteriosclerosis,thrombosis and vascular biology(vol.17.1997)

Inihibition  de l’atherosclerose par les polyphenols du jus de Grenade

L’acide Ellagique et ellagitinine protègent contre l’atherogénèse.La punicaliganine est le composant majeur elligotannin ,antioxydant.Si on administre 180ml de jus de grenade à un patient(contenant 25 mg d’acide ellagique et 318 mg d’ellagitannin hydrolysable:la punicalagine),une heure après l’ingestion on dose 32 mg/ml d’acide ellagique,4 heures après,il est totalement éliminé.La bioviabilité est donc rapide et passe à 29% par voie digestive.

Les Fleurs de Grenade:sont antilipidémique,antiperoxydasique lipdique.Food and Chemistry Tox.Janv.2009.Bagri,Ali,Aeri,Bohwaik,Sultana,Mohd

Essais humains

Sur 73 patients avec 240 ml /l de jus de grenade. et son implication sur le système artériel.45 patients avec insuffisance coronarienne sur 3 mois.L’ischémie du au stress est nettement diminuée chez les patients sous jus de grenade.de 3,6,9,12 mois le ratio de risque coronarien a diminué respectivement de 13,22,26,35 %.une étude a été pratiqué sur des patients ayant un facteur de risque avec 240 ml de jus/j (145 sous jus/comparé à 143 sans jus ).Si le facteur de risque est mineur le jus de grenade intervient peu(risque d’insuffisance coronarienne modérée),il intervient surtout chez les personnes exposées au stress oxydatif et taux élevé en triglycérides ou  riche en HDL-Lipoprotéine

Baisse de l’enzyme angiotensine de conversion et pression artérielle systolique chez l’hypertendu.Arivan,Dornfeld 2001

Baisse de l’oxydation LDL,athérosclérose et tension systolique chez le patients avec sténose carotidienne.Arivanm 2004

Bibliographie

  • Arivam.Polyphenol from pomegrate juce and lipid oxydation/11ème  meeting of free radical/Medimond (07.2002).
  • Arivam,Furhman,Rosenblat/Free Radical resarch(vol.2002)
  • Cerda,Llorach,Ceron,Espin,Tomas-Barberans/Europ.Journ.of Nutr.(vol 42.2003
  • Summer,Eller,Weider/ Jus de grenade et ischemie coronarienne/AmeriC.Jour.Card.(vol.96.2005)
  • Arivam,Dornfeld,Rosenblat/Jus et Atherogénèse,Aggrégation,stress oxydatif/Amer.Jour.Of Clin.(vol 71.2000)
  • Kaplan,Hayek,Raz/Jour.of Nutr.(vol131.2001
  • Davidson,Maki,Dicklin (Jus et intima carotidienne)Amer.Journ.Cardio.Vol 104.2009
  • Polyphénols Anti-Athérogénes.seeram 2005

Articles significatifs

  • Action du jus de grenade pendant 3 ans sur la réduction des artères carotidiennes,baisse de la tension artérielle et oxydation du LDL/Clin.NUTYR,06.2004 (Aviram,Rosenblat,Gaitini,Nitecki,Hoffman,Domfeld,Volokova,Presser,Attias,Liker,Hayet)
  • Reduction du stress oxydatif,atherogénèse,modification du LDL,études humaaines et atherosclerose de la souris Apolipoprotéine E/Am.J;Clin.Nut?05.2000(Arivam;dornfeld,Rosenblat,Volokova,Kaplan,Coleman,Hayek;Presser,Fuhrman
  • Effets des flavonoïdes du jus de grenade sur l’inhibition de l’oxydation des lipoprotéines et maladies cardiques(Essais sur souris et Homme)/Drugs Exp.Clin,Res 2002(Arivam,Kaplan,Gaitini;Coleman,Nitecki,Hofman,Volokova,Presser,Attias,Hayek,Fuhrman)
  • Effet sur la tension artérielle et le coeur/Compl.Ther.Clin.Pract.05.2011 (Stowe)
  • Effet sur l’intima carotidienne chez lhomme et femme à riques coronarien modérés/An.jour.Card.10.2009(Davidson,Maki,Dcklin,Feinstein,Witchger,Bell,Liker,Provost,Arivam,McGuire
  • Effet du Jus de grenade sur la tension artérielle et le rythme valvulaire chez des sujets sains/Plants.Food.Hum.Nutr.09.2012./John Hopkins University/Sur 51 adultes,330ml/j pendant 4 semaines.Action hypotensive sur un court terme ( inhibition de l’angiotensine)

Les Effets NEUROLOGIQUES de la Grenade

Cet effet est sans doute promis à de grande espérence, les maladies neurodégératives donnant une place privilégiée à l’inflammation

  • La Grenade présente un polyphénol, PUNICALAGINE, tannin hydrolysable qui inhibe la réponse inflammatoire dans les microglies activées par  liposasaccharide stimulé pro-inflammatoire(LPSI) avec interérence avec la protéine NK-kB/ Olajide , Kumar, Velgapudi, Oktj, Fiebich/ Molecules Nutrition Food Res 28 juillet 2014

Les auteurs ont montré sur les tests de laboratoire que La PUNICALAGINE réduit TNF-Alpha,Il 6 et Prostaglandine E2  dans l’hippocampe.

Le jus de Grenade décroit le dépot des plaques amyloïdes et solution de protéine A -Béta42, avec amélioration du comportement de modèle souris Alzheimer./Hartman,Shan,Fagan,Parsadamam,,Finn,Schulman Neurology of Disease242006-505-515

Protection contre lésions cognitives induites par la scopolamine des graines de la grenade;KumarSing,Maheshwen.AfriQ.Jour.Int.Med 2009

Action de l’extrait de grenade et vitamine C sur peroxydation lipidique,et gluthation cérébrale Shroeder 2000/Stocker 1994,Clausen,Nielsen 1989

Les extraits de grenade protège contre les lésions ischémiques cérébrales et préservent l’intégrité de l’ADN cérébral .Lifes Sci.08.2014,110(2)61-9.Ahmed.MA,El-Morsy;Ahmed AA:effet dose-dépendante neuroprotecteur de type anti-oxydatif,anti-inflammatoire,anti-Apoptotique et stimulant de l’ATP .

INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES

  • Accroit l’effet de la carbamazine(tegretol)
  • Interactions avec le Cytochrome P450/ 2C9:Baisse l’Action de la WARFARINe(anti-coagulant)diclofenac,fluvastatine,ibuprpfène,les hypertenseurs Sratans  (Coozar),tamixofène,piroxicam
  • Interactions avec le Cytochrome P450 /2D6:Decoit l’Imipramine,prozac,tramadol
  • Interactions avec le Cytochrome P450/3A4:Décroit l’action des inhibiteurs calciques,verapamil,Immunosupreurs(nelfinavir,rifonavir,saquinavir,midazolam,propanol
  • Effets hypotenseurs additionnels: captopril , enalapril, lisinopril, Amlopidine, diltiazem, chlorothiazide

Interactions avec les plantes hypotensives:

Gingembre, Ginseng, Curcuma, Valeriane, Salvia Miltiorrhiza  ou sauge rouge ou danshen (qui abaisse aussi le temps de coagulation)