Promo !

Gelée royale

د.ت18.000 د.ت14.000

Une boite de 10g de Gelée Royale, le miracle de la nature est à votre disposition. Ce dérivé de Miel qui a des propriétés médicinales, nutritifs, énergétiques et métaboliques est la solution parfaite pour votre bien être.

Catégorie :

Description

Description de la gelée royale

La gelée royale est une substance blanchâtre et gélatineuse sécrétée par certaines glandes des jeunes abeilles nourricières. Elle est destinée à l’alimentation des larves au premier stade de leur développement et constitue le régime alimentaire exclusif des reines durant toute leur existence. Également nommée « lait des abeilles », elle contient de 50 % à 65 % d’eau et de nombreuses autres substances, dont :
– des sucres (15 %), essentiellement du fructose et du glucose;
– des protéines (de 18 % à 13 %);
– des gras (de 3 % à 6 %);
– des minéraux (1,5 %);
– des vitamines, surtout celles du groupe B, notamment la B1 et la B5;
– des oligo-éléments (minéraux sous forme de traces).

 

Recherches sur la gelée royale

Ménopause. Selon des données in vitro et sur des animaux, la gelée royale contient des composés ayant une activité oestrogénique, ce qui pourrait expliquer en partie son usage traditionnel pour les troubles menstruels chez la femme. Deux essais cliniques japonais datant des années 1970 semblent indiquer que la gelée royale peut avoir un effet positif sur l’équilibre hormonal des femmes ménopausées, mais on ne dispose d’aucun détail pour juger de leur qualité méthodologique.

Deux études cliniques préliminaires plus récentes, dont une sans placebo, sur une préparation renfermant de la gelée royale, du pollen et de la vitamine C (Melbrosia®) ont donné de bons résultats au chapitre de la réduction de plusieurs symptômes de la ménopause. Cependant, comme il s’agit d’un produit contenant d’autres ingrédients (ex. Ginseng, huile d’onagre), il est difficile de savoir si cet effet est attribuable à la gelée royale.

Hyperlipidémie. Bien que le traitement de l’hyperlipidémie ne fasse pas partie des indications traditionnelles de la gelée royale, certains chercheurs se sont penchés sur cette indication. Les données scientifiques actuelles ne sont pas convaincantes. Une série d’études préliminaires menées en Europe dans les années 1960 ont donné des résultats positifs aux doses de 50-100 mg par jour, mais leur qualité méthodologique laisse fortement à désirer. Deux essais plus récents ont donné des résultats intéressants sur les taux de cholestérol, mais leur méthodologie est également faible (pas de groupe placebo, notamment).

Rhinite (rhume des foins). La prise orale d’un produit contenant de la gelée royale (Bidro, 300 mg/jour de 3 à 6 mois) s’est révélée inefficace dans la prévention et le traitement des rhinites chroniques chez un échantillon de 64 enfants (Andersen).

Ulcères au pied. Un onguent à base de gelée royale et de vitamine B5 (Pedyhar®), en complément des autres interventions habituelles, a favorisé la guérison des plaies de 60 patients diabétiques souffrant d’ulcères graves au pied.

Immunité. Un bon nombre d’études sur les animaux et in vitro ont constaté l’activité immunostimulante et immunomodulatrice de la gelée royale. Ces actions sont communes aux substances adaptogènes et ont été attribuées à certains acides gras et protéines que la gelée royale contient.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Gelée royale”