Publié par Laisser un commentaire

CANNE DE PROVENCE

Arundo donax
Famille des Graminées

NOMS COMMUNS :
Grand roseau, Roseau à quenouille

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
De la matière résineuse, une huile volatile, une substance amère, du sucre

PARTIES UTILISÉES :
Le rhizome
DESCRIPTION :
La canne de Provence est une plante vivace pouvant atteindre 5 mètres de haut, à rhizome allongé, poreux, d’un blanc jaunâtre. Les feuilles sont sessiles, étroites, lancéolées, de couleur vert glauque .Une seule feuille sort de chacun de ses nœuds, ce qui la distingue du bambou. Les fleurs sont disposées en un panicule terminal composé d’épillets solitaires. Les fruits sont minuscules et très nombreux.
CULTURE ET RÉCOLTE :
La canne de Provence est une plante courante sur les berges des fleuves et des canaux d’Europe méditerranéenne. Elle pousse dans les endroits humides et ne s’élève pas en montagne. Elle s’est répandue sur tout le continent américain. On la propage par éclats des pieds. Elle se récolte vers la fin de septembre. On doit la couper par tranches et bien la faire sécher.
PROPRIÉTÉS :– Diurétique
– Dépurative
– Galactogène
– Anti-inflammatoire
– Antivirale
INDICATIONS :

– Grippe
– Œdèmes


UN PEU D’HISTOIRE :

Elle a servi pour fabriquer les flûtes et surtout la flûte de pan. La légende dit que le dieu Pan transforma la nymphe Syrinx, qui se refusait à lui, en roseaux et il en fit un instrument de musique : la flûte de Pan.
ATTENTION :
Déconseillé chez la femme qui allaite.
Laisser un commentaire