Publié le Laisser un commentaire

DIGESTION – DÉTOXIFICATION

Détoxifiez votre organisme
 

Au cours de la digestion, de nombreux déchets et toxines s’accumulent dans l’organisme. Ces déchets et toxines proviennent d’une alimentation souvent trop riche, d’une trop grande consommation d’alcool, ou encore de résidus de pesticides ou d’herbicides contenus dans les fruits et les légumes non issus de l’agriculture biologique que nous ingérons. Si ces déchets et toxines ne sont pas éliminés, ils encombrent l’organisme qui s’encrasse. Cela peut avoir des conséquences néfastes sur l’organisme.

La lymphe et le sang, qui charrient ces déchets, s’épaississent et circulent de plus en plus difficilement. L’irrigation des organes est entravée, les échanges entre les cellules se ralentissent. L’oxygène et les nutriments parviennent mal à nourrir les cellules. Cela peut engendrer des baisses de tonus, mais également donner un teint brouillé et terne.

Les repas copieux (fêtes, repas de famille, banquets), avec leur abondance de mets riches et copieux, de boissons divers et savoureuses, contribuent à encrasser encore davantage notre organisme. C’est pourquoi, il est important de le préparer au mieux, en optant pour un programme de détoxification efficace.

  • Régulièrement cela contribue à éliminer les déchets et toxines accumulés toute l’année pour permettre à l’organisme d’être dans les meilleures conditions. 
  • Après un repas copieux, ce programme vous permettra d’effacer les petits écarts commis et de revenir rapidement à un bon équilibre santé .

Aidez votre organisme à mieux digérer

Les mets riches en graisses et en sucres, accompagnés de boissons sucrées et souvent d’alcool, le bruit et l’animation qui animent les tables de fête, les longues heures passées autour de la table sont autant de facteurs qui peuvent ralentir votre digestion. Les après-repas de fête sont donc parfois accompagnés de lourdeurs, nausées, ballonnements, brûlures d’estomac. Bien souvent, on incrimine notre foie qui serait en crise, alors qu’il s’agit tout simplement d’une indigestion.

Ce n’est pas une fatalité. Quelques petites règles simples peuvent vous aider à mieux digérer.


– Essayez de ne pas trop manger. Même si les quantités prévues sont souvent astronomiques, n’en profitez pas pour manger deux fois plus que d’ordinaire.
– Attention à l’abus d’alcool et tout particulièrement au mélange. Pensez à boire régulièrement de l’eau.
– Essayez de vous dégourdir les jambes entre chaque plat. Rester assis de longues heures sans bouger ne favorise pas la digestion. Prenez le prétexte d’aider votre hôte en cuisine pour sortir de table.
– Préférez une infusion de plantes au café de fin de repas. Si vous recevez, proposez à vos invités des infusions élaborées pour faciliter la digestion. Elles permettront à vos convives d’allier plaisir et légèreté.


Les lendemains de fête, privilégiez des repas légers, à base de viande blanche et de légumes, accompagnés d’eau. Cela permettra à votre estomac de se reposer et ce sera bon pour votre ligne !

Publié le Laisser un commentaire

FIBRES ALIMENTAIRES

Fibres solubles et fibres insolubles

Les fibres sont classées en fonction de leur solubilité dans l’eau, critère qui détermine deux catégories de fibres : les fibres solubles et les fibres insolubles.

Les fibres solubles se trouvent le plus souvent au cœur des végétaux. Il s’agit des pectines, des gommes et des mucilages. Dans l’intestin grêle, les résidus alimentaires s’agglutinent sur ces fibres pour être ensuite évacués hors de l’organisme. Dans le côlon, ces fibres aident à stimuler l’activité bactérienne. Leur dégradation par les bactéries produit des substances capables de stimuler les contractions de l’intestin, ce qui permet ainsi l’évacuation des selles. Au contact des liquides, elles deviennent visqueuses et favorisent le glissement des résidus. Les fibres solubles sont connues pour aider à ralentir la vidange gastrique et soulager les difficultés de transit passagères.

Les fibres insolubles font généralement partie de l’enveloppe des végétaux. Il s’agit de la cellulose, de l’hémicellulose et de la lignine. Elles ne sont pas solubles dans l’eau. Ces fibres présentent donc la particularité de fixer l’eau. Elles ont un pouvoir de gonflement très élevé, formant ainsi une masse volumineuse qui descend plus facilement le long de l’intestin.
 

Les apports en fibres

pruneau - alliés de votre transit - compléments alimentaires
figue - alliés de votre transit - compléments alimentaires

Les deux catégories de fibres présentent des intérêts différents. C’est pourquoi, il est important de consommer l’une et l’autre régulièrement.

On trouve les fibres solubles principalement dans :
– les fruits secs : pruneaufigue, abricot,
– certains légumes : choux de Bruxelles, carottes, épinards cuits, poireaux, tomates, laitues,
– certains fruits frais : mangues, bananes, oranges, pêches, pommes,

On trouve les fibres insolubles principalement dans :
– les céréales complètes : son d’avoine, pain aux céréales, pain complet,
– les légumineuses : lentilles, pois chiches, petits pois,
– les haricots verts cuits,
– les amandes, les dattes sèches.
 


Malheureusement, les fibres alimentaires sont absentes de la plus grande partie de l’alimentation moderne. On les a supprimées lors des procédés de fabrication : pain blanc, riz blanc, « fine fleur » de farine, jus de fruits, bières, glaces, pâtisseries…

La consommation mondiale moyenne quotidienne de fibres est inférieure 20 g alors que l’apport conseillé est de 25 à 30 g, dont 10 à 15 g sous forme de fibres solubles (50%). Une supplémentation en fibres diététiques peut donc être nécessaire, tout particulièrement en période de régime, puisqu’elles aident à diminuer la sensation de faim.



LES PRODUITS QUE NOUS VOUS CONSEILLONS



Publié le Laisser un commentaire

SYSTÈME DIGESTIF – IMMUNITÉ

Le mucus de protection

L’estomac est peu sujet aux infections microbiennes car il sécrète l’acide chlorhydrique, acide puissant qui tue les bactéries. La paroi de l’estomac est elle-même protégée des attaques acides parce qu’elle est recouverte d’un mucus protecteur. Ce mucus protecteur est une substance visqueuse qui forme un gel fluide. Si ce gel est déficient ou insuffisant, il peut arriver que certaines bactéries s’implantent sur la paroi de l’estomac.

Au niveau intestinal, il existe également un mucus protecteur dans lequel les bactéries se fixent. Celles-ci sont entraînées par le mucus, sans se fixer sur la paroi intestinale. En outre, le mucus contient certaines substances antibiotiques naturelles, comme le lysozyme et la lactoferrine.


Les défenses naturelles

La grande originalité du système digestif réside dans la présence de son propre système de défense. Celui-ci est localisé dans la paroi de l’intestin, dans des zones spécifiques intitulées plaques de Peyer. Le système digestif contient la grande majorité des cellules immunitaires de l’organisme. Il est capable de synthétiser ses propres anticorps, sous forme d’immunoglobulines spécifiques qui contrôlent la prolifération des bactéries pathogènes. Une flore intestinale probiotique abondante et riche favorise le système de défense. À l’inverse, les troubles digestifs, la malnutrition ou une alimentation trop riche, trop grasse et trop abondante engorgent la muqueuse intestinale et abaissent le système de défense. Celui-ci devient alors perméable aux infections. L’intestin constitue également une barrière contre les différents microbes et autres agents potentiellement dangereux, grâce à son système de défense. Celui-ci est constitué de nombreuses cellules impliquées dans l’immunité de l’organisme : lymphocytes, macrophages, plasmocytes… De plus, de nombreux anticorps, spécialement destinés à protéger l’intestin, permettent d’arrêter les agents nocifs.


L’écosystème intestinal

La partie basse du tube digestif, en particulier le côlon, est un écosystème qui renferme au moins 500 types différents de micro-organismes, lesquels vivent en symbiose avec l’être humain. Tant ces micro-organismes que l’être humain profitent de cette association. C’est la raison pour laquelle nous les appelons des bactéries probiotiques, c’est-à-dire « porteuses de vie ». Nous avons même plus de bactéries intestinales (1 014) que de cellules dans l’organisme (1 013). Chez l’adulte, la masse totale des bactéries représente 1 kg environ.

Cette flore est principalement constituée de lactobacilles et de bifidobactéries, qui aident à combattre l’invasion par des bactéries pathogènes, c’est-à-dire nocives pour la santé. D’une part, elles contribuent à les empêcher de s’implanter en occupant la place ; d’autre part, elles aident à inhiber les toxines de ces bactéries néfastes en formant une barrière métabolique.

Le rôle de la flore intestinale ne s’arrête pas là, puisqu’elle agit sur le transit. Elle participe à la digestion des fibres végétales que nos sucs digestifs ne peuvent dégrader. Elle intervient dans la synthèse de nombreuses vitamines, en particulier la vitamine K. Elle agit sur nos défenses en stimulant notre système de défense.



LES PRODUITS QUE NOUS VOUS CONSEILLONS



Publié le Laisser un commentaire

DIGESTION – CONSTIPATION

constipation - femme - transit

Un stress (social, hormonal ou nerveux), les habitudes alimentaire (manque de fibre, excès de protéines, manque d’eau), un voyage ou encore un manque d’exercice peuvent provoquer une constipation. Voici quelques explications et des solutions naturelles qui sont souvent très efficaces.

DIVERS TROUBLES DU TRANSIT

  • La constipation occasionnelle : Elle est souvent due à un changement d’habitudes : voyage, vacances, grossesse…
  • La constipation due aux mauvaises habitudes: Cette constipation intervient quand on ne répond pas aux sollicitations naturelles. Vos intestins, par réflexe, vous demandent d’aller à la selle. Or, pour une raison ou une autre, vous n’y allez pas. Cela arrive une fois, deux fois, jusqu’au jour où vos intestins perdent ce réflexe. C’est souvent ce qui se passe pour les enfants qui n’aiment pas aller aux toilettes à l’école, par exemple.
  • La constipation due au manque d’exercice : La marche exerce un massage bienfaisant sur nos intestins qu’elle stimule. À l’inverse, le manque d’exercice physique entraîne une atrophie de la musculature abdominale : les contractions qui font progresser les selles diminuent d’intensité jusqu’à disparaître, provoquant la constipation.
  •  La constipation d’origine nerveuse : L’appareil digestif est bien souvent le premier à réagir face à notre fatigue, nos soucis, nos contrariétés, nos émotions… La sophrologie, le yoga, les massages sont d’excellentes techniques pour lutter contre le stress et « débloquer » vos intestins.
  • La constipation d’origine hépatique : La bile est indispensable au bon fonctionnement de l’intestin. Elle stimule, lubrifie et assainit… Un foie qui fonctionne mal entraîne bien souvent la constipation.
  • La constipation dite iatrogène : Les médicaments peuvent provoquer des constipations. Certains principes actifs ont pour effet de ralentir la progression des selles, de déshydrater l’intestin ou de le contracter.
  • La constipation due à l’alimentation : La surconsommation de viandes, de charcuteries, de sucres, de graisses, d’aliments raffinés… peut entraîner une constipation. En effet, pour bénéficier d’un transit intestinal normal, il est indispensable de consommer une majorité d’aliments riches en cellulose. Or, nous ne consommons pas assez de fruits et de légumes riches en fibres, ni de céréales complètes.

Produits Conseillés

Liste de produits que nous vous conseillons

Publié le Laisser un commentaire

DIGESTION – UN BON TRANSIT

Une hygiène de vie saine et active
 

Buvez beaucoup, au minimum 1,5 litre. En effet, boire permet de ramollir les selles et donc de faciliter le transit. Ainsi, dès le réveil, optez pour un jus d’agrumes frais à jeun (orange, pamplemousse).

Faites de l’exercice physique, de la marche en particulier. Marchez au minimum 30 minutes par jour. Favorisez également les exercices physiques stimulant la ceinture abdominale.

Mangez à des horaires réguliers et évitez les repas pris sur le pouce. Prenez votre temps à table pour favoriser une bonne digestion.

Ne vous retenez pas. Ne pas écouter les signes physiques qui invitent à aller à la selle peut engendrer une constipation chronique.

 

Les aliments amis du transit

alimentation - pour un bon transit - compléments alimentaires

Sachez reconnaître les aliments qui ralentissent le transit, comme les aliments riches en amidon (riz, pomme de terre, pâtes), les aliments riches en sucres (confiserie, biscuits, boissons sucrées) et les aliments qui absorbent l’eau, augmentant le volume des selles et diminuant leur fréquence (banane, carotte, coing, riz). Certains plats peuvent également favoriser un transit paresseux, comme les plats riches en graisse ou épicés. En cas de constipation accompagnée de ballonnements douloureux, évitez les aliments qui ont tendance à fermenter, comme les haricots blancs, les choux, les oignons ou les lentilles.

À l’inverse, de nombreux aliments peuvent vous aider à renouer avec un transit régulier. C’est le cas des aliments riches en fibres, comme les légumes verts, la salade, les fruits frais ou secs. Sachez que c’est la peau des fruits et légumes qui contient le plus de fibres.

Pensez également aux céréales complètes et semi-complètes. N’hésitez pas à opter pour du pain aux céréales, complet ou au son. Vous pouvez également ajouter une cuillerée de son dans un yaourt ou un bol de lait.

Attention malgré tout à ne pas augmenter trop brutalement votre apport en fibres, sous peine de voir apparaître ballonnements et flatulences.



LES PRODUITS QUE NOUS VOUS CONSEILLONS



Publié le Laisser un commentaire

PLANTES DIGESTION – TRANSIT INTESTINAL

Figue

Les figues, qu’elles soient fraîches ou séchées, sont une source de fibres alimentaires. Elles contiennent environ 30% de fibres solubles et 70 % de fibres insolubles. De façon générale, une alimentation riche en fibres insolubles aide à maintenir une fonction intestinale adéquate en favorisant le transit.
Une alimentation riche en fibres solubles peut contribuer à normaliser les taux de lipides sanguins, ce qui peut aider au bon fonctionnement du système cardiovasculaire.

Mauve - alliés de votre transit - compléments alimentaires

Mauve

La mauve est riche en anthocyanosides, glucose, tanins, vitamines A, B, C et mucilages. Ces derniers seraient des émollients employés contre les inflammations des voies gastriques et respiratoires. Les fleurs et les feuilles sont utilisées dans le traitement symptomatique de la constipation et des colites spasmodiques. La mauve est aussi prescrite comme sédatif dans les affections bronchiques, pour ses effets sur la toux. Elle décongestionnerait la sphère ORL (otites, pharyngites…). En usage externe, elle est recommandée dans les affections cutanées pour ses propriétés adoucissantes et anti-prurigineuses.
 

Pruneau - alliés de votre transit - compléments alimentaires

Pruneau

L’effet sur le transit des pruneaux et du jus de pruneau est bien connu. Cet effet serait attribuable entre autres à une substance contenue dans le pruneau, la dihydroxyphénylisatine, qui stimulerait le péristaltisme intestinal. De plus, le sorbitol (un type de sucre) ainsi que les composés phénoliques du pruneau contribueraient aussi à accélérer le transit. Enfin, comme les autres fruits séchés, les pruneaux contiennent des fibres alimentaires, également bonnes pour le transit.
 

Rhubarbe - alliés de votre transit - compléments alimentaires

Rhubarbe

La rhubarbe possède des propriétés astringentes (resserrement des tissus, diminution des sécrétions, assèchement et cicatrisation) et un effet laxatif, du fait des tanins et des fibres qu’elle renferme. Elle stimule les muscles intestinaux, permettant ainsi de combattre les digestions difficiles dues à une lenteur intestinale, les ballonnements et les pesanteurs gastriques associées à des sensations douloureuses.

 

Séné - alliés de votre transit - compléments alimentaires

Séné

Certainement l’un des plus puissants accélérateur de transit, le séné est très largement utilisé pour contrecarrer sur une courte durée les troubles de constipation occasionnels. Le séné contient des composés de la famille des hétérosides dianthroniques, comme les sennosides, les anthraquinones, anthrones et dianthrones, qui stimulent le transit.
Le séné, en favorisant l’élimination par le foie, aide à purifier l’organisme.
 

Tamarin - alliés de votre transit - compléments alimentaires

Tamarin

La pulpe de tamarin est comestible. Elle représente 40% de la gousse, elle est riche en pectine, vitamine B et C, minéraux (calcium, fer, phosphore) et sucres simples. Parmi les acides organiques et les sels qu’elle renferme, l’acide tartrique et le bi-tartrate de potassium sont les plus importants et responsables de son pouvoir laxatif. L’extrait sec de tamarin est utilisé pour stimuler le transit par un effet de lest.Le tamarin est également reconnu pour faciliter la digestion et améliorer le confort digestif.



LES PRODUITS QUE NOUS VOUS CONSEILLONS



Publié le Laisser un commentaire

PLANTES DE LA DIGESTION

Angélique

L’angélique est surtout utilisée dans le traitement d’indigestion et de coliques flatulentes. Elle est traditionnellement préconisée lors de troubles fonctionnels digestifs, en cas de ballonnement et de digestion lentes. Elle est reconnue pour stimuler l’appétit et aider à la digestion. On lui attribue par ailleurs des vertus sur le système respiratoire.

Anis vert

Anis

Parce qu’il contient une essence spécifique, l’anéthol, l’anis est réputé pour favoriser le travail digestif et combattre les gaz et l’aérophagie.
Pour ses propriétés antispasmodiques, l’anis est aussi réputé pour calmer la toux. Apéritif, il peut être utile pour stimuler l’appétit chez les convalescents.
Dans l’Europe du Sud, l’anis est très apprécié pour ses arômes rafraîchissants. S’il est utilisé pour la confection de l’anisette en Afrique du Nord, il sert également de base à l’Ouzo grec ou au Raki en Turquie.

argile verte

Argile verte

Très riche en silice et en aluminium, l’argile verte est réputée pour protéger la muqueuse gastro-intestinale et pour faciliter le travail de la digestion. Douée de propriétés adsorbantes, elle aide à éliminer plus vite gaz, toxines et déchets qui donnent si souvent la désagréable impression d’être « serré » après les repas.
Employée sous forme externe, l’argile est également réputée pour soulager les douleurs articulaires. En dermatologie ou cosmétologie, elle est connue pour faciliter la cicatrisation cutanée (plaies, brûlures, suppurations diverses, acné…).

Charbon végétal

charbon

La plupart du temps, le charbon végétal est issu de la carbonisation des coques de noix de coco, mais il peut aussi résulter de la calcification d’autres essences d’arbres comme le saule, le peuplier, le tilleul.
D’une grande porosité, le charbon végétal possède d’importantes capacités d’adsorption (phénomène par lequel des solides retiennent des gaz à leur surface). Parce qu’il aide à fixer les gaz intestinaux, toxines ou bactéries responsables de lourdeurs, flatulences ou éructations après les repas, il constitue une aide précieuse aux digestions difficiles.
Pour ces mêmes raisons, le charbon végétal aide à retrouver un ventre plat.

Coriandre

Coriandre

Parce qu’elle contient principalement des flavonoïdes et des huiles essentielles (camphre, linolol…), la coriandre soulage les douleurs intestinales en luttant contre les flatulences et les ballonnements. Elle adoucit les irritations du système digestif.
Elle combat aussi les effets de la tension nerveuse. On lui attribue également des vertus antioxydantes et une action bénéfique sur les défenses naturelles. Enfin, sa graine aurait une action positive sur le métabolisme des graisses.

Fenouil

Fenouil

Riche en huile essentielle (anéthol), à la fois antispasmodique (calmant) et spasmolytique (apaisant), le fenouil est un excellent tonique digestif. Il facilite le travail intestinal, réduit les fermentations et la formation des gaz intestinaux, tout en aidant à calmer les douleurs gastriques ou spasmes abdominaux.
Le fenouil est aussi parfois utilisé pour soulager les voies respiratoires supérieures.

Mélisse

Mélisse

La mélisse constitue une aide précieuse et naturelle pour calmer les troubles intestinaux ou les spasmes digestifs. Parce qu’elle favorise également la sécrétion biliaire, elle aide à rendre les « après-repas » plus harmonieux.
La mélisse est aussi conseillée pour aider à lutter contre le stress, grâce à ses vertus relaxantes et calmantes, et contribue également à retrouver un sommeil régulier.

Réglisse

réglisse

Dès l’Antiquité, la réglisse était utilisée pour soulager les irritations gastriques. Elle contient des saponosides, dont la glycyrrhizine, 50 fois plus sucrée que le sucre, qui peuvent faciliter la digestion.
La racine de réglisse est également utilisée pour calmer la toux (sèche exclusivement). D’autres part, elle stimule les défenses immunitaires par son action antioxydante.



LES PRODUITS QUE NOUS VOUS CONSEILLONS



Publié le Laisser un commentaire

DIGESTION – MASTICATION

Dans la bouche commence la première étape de la digestion, c’est là qu’à lieu le travail de mastication qui permet de mettre les aliments en miettes (première digestion mécanique (dent, langue,..et chimique (salive, amylase salivaire, Température).

Les rôles-clés de la mastication

  • Permet d’apprécier le goût de ce que nous mangeons.
  • Intervient dans le processus de régulation de la satiété.
  • Elle laisse le temps à la salive de commencer la dégradation des aliments et de réduire en miettes les aliments.

L’importance d’une bonne hygiène bucco-dentaire

Une bonne mastication suppose une bonne dentition. Pour maintenir une bonne hygiène, il faut éviter la prolifération dans la bouche des bactéries dénommées « streptocoques mutants », à l’origine des caries. Il suffit pour cela de sucer régulièrement des pastilles à base de propolis qui est un antiseptique naturel.



LES PRODUITS QUE NOUS VOUS CONSEILLONS



Publié le Laisser un commentaire

DIGESTION INTESTINALE

L’intestin dispose d’une série d’enzymes intestinaux qui dégradent les protéines, les graisses et les sucres. Mais le suc pancréatique jour dans cette digestion un rôle essentiel. Sécrété par le pancréas, il se déverse dans le duodénum. Il contient des bicarbonates (qui neuralisent l’acidité et , une multitude d’enzymes qui permet de dégrader les protéines (trypsine), les graisses (lipase) et les glucides (amylase).

Les substances nutritives qui résultent de la digestion sont ensuite absorbées par l’intestin et véhiculées par la circulation sanguine.

Chaque jour les intestins traitent environ 10 litres d’aliments, de liquides et de sécrétions organiques.



LES PRODUITS QUE NOUS VOUS CONSEILLONS



Publié le Laisser un commentaire

DIGESTION COLIQUE

Organe est concerné par la digestion colique ?

  • Le gros intestin (ou côlon)

Il fait suite à l’intestin grêle. Il mesure plus d’un mètre de long et ne sécrète aucun suc digestif particulier.

Le rôle du côlon

Les résidus non digérés vont être pris en charge par l’abondante population bactérienne que compte notre côlon. Le côlon réabsorbe l’eau afin de concentrer les matières fécales qui sont encore à l’état liquide à leur sortie de l’intestin grêle. Pour que les selles ne soient pas trop dures, il faut qu’elles contiennent suffisamment d’eau à la sortie du côlon. Le rôle des fibres végétales (pectine notamment) est de retenir l’eau. Cette substance se gonfle d’eau comme une éponge et facilite la migration des selles.

« Le mécanisme de concentration des matières fécales est d’une précision étonnante. Il faut que 85% de l’eau soient absorbés pour qu’une selle ait une consistance normale. »



LES PRODUITS QUE NOUS VOUS CONSEILLONS