Publié le Laisser un commentaire

Culture des plantes aromatiques

Les plantes et leur utilisation sont un atout majeur aussi bien pour la cuisine, l’horticulture, la phytothérapie, l’aromathérapie, l’aromacologie et la cosmétiques.

Voici quelques astuces pour cultiver et profiter de vos plantes aromatiques selon votre rythme, votre mode de vie et vos besoins.

Vous trouverez dans un autre article une liste des plantes aromatiques les plus populaires pour leur vertus et leur bienfaits

Comment faire pousser vos plantes aromatiques ?

Comme pour toutes les plantes, les plantes aromatiques comportent des plantes annuelles, qui meurent avec l’hiver, et des plantes vivaces, qui reviennent au printemps suivant.

Parmi les premières, on compte surtout des plantes telles que le persil, la coriandre, l’aneth, le cerfeuil, la ciboulette, l’anis vert, la nigelle ou encore les plantes aromatiques fleuries telles que la bourrache et l’angélique.

Parmi les plantes aromatiques vivaces on peut compter notamment les différentes espèces de menthes, de sauges, de lavandes ainsi que d’autres herbes aromatiques méditerranéennes telles que le laurier-sauce, la sarriette, l’origan, le thym et le romarin.

Le basilic est une plante aromatique vivace mais très fragile. Si vous souhaitez lui faire passer l’hiver, il est conseillé de le rentrer ou de l’entourer de paillage – feuilles et branches mortes, écorces de pin, etc. – ainsi que de le couvrir avec un voile d’hivernage.

Graines ou godets ?

Selon le temps que vous souhaitez consacrer à la culture de vos plantes aromatiques, il est possible de les faire germer vous-mêmes à partir de graines ou de les acheter en godets chez votre fleuriste ou dans votre magasin de jardinage. En général, une culture à partir de semis donnera des résultats plus satisfaisants sur le long terme, car elle permet de surveiller et optimiser toutes les étapes de croissance des herbes.

Plantes aromatiques à partir de graines

Au début du printemps, munissez-vous de plusieurs contenants peu profonds – mini serres, coupelles, moules à tartes etc. – que vous remplissez avec un mélange de sable et d’humus. À défaut de terreau, vous pouvez également opter pour de l’ouate cosmétique achetée en supermarché.

Arrosez modérément, puis placez les graines sur le substrat ou enfoncez-les y selon les indications fournies sur l’emballage de votre semis.

Arrosez régulièrement jusqu’à ce que les graines aient fini de germer et de se développer dans des petits plants hauts de quelques centimètres.

our une germination et une première pousse optimales, il est conseillé de vaporiser de l’eau non calcaire à même le substrat, puis sur les jeunes pousses et d’éviter l’arrosage avec un arrosoir à jet unique, qui risque de plier et d’abîmer les jeunes pousses sans humidifier le substrat de façon égale – vous pouvez aussi munir votre arrosoir d’un pommeau.

Quand les jeunes pousses ont atteint une taille de plusieurs centimètres, vous pouvez les éclaircir, c’est-à-dire enlever les pousses malingres et ne garder que les plus vigoureuses.

À la fin du printemps, après la fin des gelées, vous pouvez enfin transplanter vos jeunes plants dans des contenants plus grands, en leur laissant suffisamment de place pour s’épanouir.

Pour partir avec une base très facile, des packs comme celui de Cultivea vous permettent de débuter avec l’ensemble des équipements et graines.

Plantes aromatiques en godet

Si vous optez pour les plantes en godet, il est important de les rempoter assez vite pour leur permettre de s’épanouir – la plupart des plantes en pot sont plantées dans un substrat de très mauvaise qualité, peu humifère, et sont destinées à être consommées puis jetées assez vite.

Lors de la transplantation de vos jeunes pousses ou de vos plantes achetées en godet, voici quelques astuces simples pour assurer un bel épanouissement et une durée de vie satisfaisante à vos herbes aromatiques :

Quel substrat ?

Le choix du substrat est très important pour faire pousser vos herbes aromatiques. Dans la plupart des cas, les plantes aromatiques nécessitent un substrat bien drainé mais humifère, c’est-à-dire riche en humus, qui assure une forte tenue en nutriments et contribue à une rétention d’eau optimale.

Pour obtenir un bon substrat, ajoutez d’abord une première couche de paillage minéral, qui assurera le drainage et évitera l’accumulation d’eau et la moisissure des racines. Prenez des billes d’argile ou encore du gravier, et remplissez entre un tiers et la moitié de votre contenant. Pour une plantation en pleine terre, il suffit de creuser un trou suffisamment profond et d’y ajouter quelques poignées de paillage minéral avant d’y poser la plante et de le remplir avec votre substrat.

Pour un substrat optimal, mélangez maintenant du terreau universel avec du sable et de l’humus dans des proportions 2/1/2. Vous pouvez également rajouter un peu de compost ou de fertilisant naturel tel que de la corne broyée, riche en azote, pour encourager une croissance abondante. Pour des plantes aromatiques méditerranéennes telles que les lavandes, le thym, la sarriette ou encore le romarin, il est conseillé d’incorporer également une poignée de gravier calcaire au terreau.

Une fois que vous maîtrisez ces basiques pour planter les herbes aromatiques, il n’y a pas de limites à votre créativité pour arranger vos propres carrés, plates-bandes, tourelles, spirales ou simplement de beaux pots et de belles jardinières touffus.

Où et comment planter vos plantes aromatiques ?

Que vous disposiez d’un jardin entier ou seulement d’un coin de balcon ou d’étagère, il existe des plantes aromatiques pour tous les volumes et pour tous les budgets !

Pleine terre

En pleine terre, vous pouvez à la fois créer des parties exclusivement réservées aux plantes aromatiques que vous pouvez alors arranger en carrés géométriques, en ronds points où se juxtaposent les senteurs et les couleurs tout au long de l’année, ou vous pouvez tout simplement intégrer quelque herbes aromatiques dans vos plates-bandes, vos jardins de pierres ou encore entre les plantes de votre potager pour éloigner les nuisibles – ainsi l’aneth et la coriandre éloignent-ils les pucerons, le basilic fait-il fuir moustiques et moucherons et les capucines, plantées au pied d’un rosier ou d’un arbre fruitier, attirent-elles les nuisibles qui se repaissent sur elles au lieu d’attaquer vos fleurs et vos fruits !

Potager surélevé

Si vous souffrez du dos et/ou peinez à vous pencher, il existe une variante de culture qui vous facilitera la vie : un potager surélevé. Si vous manquez de temps, il existe un grand nombre de potagers surélevés ou de jardinières surélevés que l’on peut acheter touts faits sur des sites à l’instar d’Amazon.

Si vous avez le temps et l’envie, il est pourtant très simple de vous confectionner un potager surélevé selon vos goûts et vos besoins. La variante classique consiste en la confection d’un carré en bois fabriqué à partir de planches ou de palettes, que l’on remplit ensuite de paillage minéral, de terreau et – si vous pouvez en avoir – d’une bonne dose de fumier. Vous pouvez également vous servir d’un caisson en filet métallique rempli de pierres et fixé sur les coins avec quatre poteaux en bois ou en métal. Mais les possibilités sont tout à fait infinies : si vous avez un grand jardin et une vieille camionnette ouverte du style «  pick up » qui encombre votre garage, vous pouvez en remplir le plateau de substrat et ainsi transformer une vieille carosserie rouillée en un îlot de verdure parfumé. En dehors de l’avantage pour votre dos, vos aromates vont adorer être plus près du soleil !

Spirale d’aromatiques

Une autre variante très populaire et efficace pour cultiver ses herbes aromatiques est la culture en spirale. En plus d’une optimisation parfaite de l’espace, elle permet de cultiver ensemble des plantes avec des besoins d’entretien différents tout en respectant leurs nécessités.

Selon votre temps et vos besoins, vous pouvez acheter des spirales toutes faites – il existe des structures en bois, en métal et en pierre qui se déclinent dans toutes les tailles. Vous pouvez également fabriquer votre propre spirale. Pour une spirale en bois, il suffit d’attacher des lanières en bois de taille décroissante sur des fils métalliques, fixer une bâche sur le revers, puis d’enrouler le triangle dans les dimensions souhaitées et de le fixer à l’aide de poteaux que vous enfoncerez dans le sol. Il est également possible de construire une spirale en pierres.

Deux variantes s’y prêtent particulièrement bien.

Tout d’abord, la spirale en muraille qui se prête aux terrains secs et rocailleux. Il suffit de ramasser les pierres que vous y trouvez naturellement et qui vous rendent si pénible d’aménager vos plates-bandes, potagers, etc. De même que pour la construction d’un parapet, il suffit d’empiler les pierres de tailles différentes en forme de spirale, puis de rajouter le substrat à l’intérieur, qui stabilisera ainsi toute votre structure en pierres.

Si vous n’avez que des cailloux et des pierres de petite taille, vous pouvez d’abord ériger une spirale en caisson avec un filet métallique que vous pouvez acheter au mètre dans les magasins de bricolage et de jardinage. Il suffit ensuite de remplir le caisson avec vos pierres, puis d’ajouter votre substrat et d’y mettre vos plantes.

En plus d’une optimisation de l’espace parfaite, la spirale aromatique a le grand avantage de permettre la culture d’aromates dans des endroits où le substrat les empêche de pousser naturellement – sol trop sec, caillouteux et pauvre ou au contraire trop lourd et glaiseux. Au sein de votre spirale, vous pouvez créer également des compartiments en insérant des planches dans l’interstice entre les plantes. Ceci permet de cultiver des plantes avec des besoins de terreau et/ ou d’arrosage différents ainsi que d’empêcher les plantes aux racines extrêmement vigoureuses et envahissantes d’empiéter sur le terrain des autres plantes et de les éliminer.

Balcon et terrasse

Sur un balcon ou en terrasse, vous pouvez regrouper vos herbes aromatiques dans des pots ou des jardinières. Optez par exemple pour une grande potée d’herbes méditerranéennes – différentes espèces de thym, de romarin, de sarriette et de lavande – pour obtenir une touffe odorante au feuillage persistant et résistant au froid, qui se pare de plus de jolies petites fleurs du printemps à l’automne ! De même que pour un jardin en pleine terre, vous pouvez combiner des aromates annuelles et vivaces pour assurer une petite récolte tout au long de l’année.

Il est même possible de créer votre spirale d’aromates, qui est un moyen extrêmement efficace pour optimiser l’espace réservé aux plantes à de niveaux de hauteur différents tout en gardant assez de lumière pour chacune de vos plantes. Que vous l’achetiez, ou que vous la construisiez – voir ci-dessus – selon les dimensions de votre balcon ou de votre terrasse, vous allez être conquis par cette nouvelle façon décorative et pratique d’optimiser votre espace !

Cuisine

Si votre cuisine dispose d’une source de lumière – fenêtre, porte sur le balcon, etc. – vous pouvez cultiver vos aromates en pot de la façon habituelle – voir ci-dessus. Si vous n’avez pas cette chance, il est tout à fait possible d’avoir une belle culture de plantes aromatiques dans des bacs intelligents avec réservoir d’eau et éclairage intégrés. Vous les trouverez sur des sites comme Amazon.

Laisser un commentaire