Publié par Laisser un commentaire

Macérâts

Qu’est-ce qu’un Macérâts ?
Il s’agit de laisser macérer (infuser) une plante, un fruit, des feuilles, des racines ou des fleurs dans une solution support afin d’en extraire les principes actifs. On parle de macérat huileux lorsque l’on fait infuser dans de l’huile végétale. Ce procédé permet d’extraire les principes actifs liposolubles des plantes (solubles dans l’huile) et ainsi, d’ajouter des propriétés à une huile végétale. Le macérat peut ensuite être utilisé tel quel ou bien intégré dans une recette.

Plusieurs solutions supports de macération sont possibles :

  • dans une solution d’eau (macérât aqueux)
  • dans une solution d’huile (macérât huileux)
  • dans une solution de glycérine (macérât glycériné)
  • dans une solution d’alcool (macérât alcoolique)
  • dans une solution de vinaigre.

La plante ou la partie utilisée doit être entièrement recouverte par la solution support et doit être de préférence sèche pour éviter un rancissement précoce.

  • Macération à chaud (méthode à chaud) : Placée en plein soleil
  • Macération à froid (méthode à froid) : Placée dans le noir
    • La méthode à froid, qui est celle à privilégier la plupart du temps: les solvant naturels (huile ou eau) ne sont pas chauffées ce qui permet de ne pas altérer leurs propriétés. De plus cela pourrait accélérer le rancissement. Cette méthode a notre préférence.
    • La méthode à chaud, qui permet d’obtenir un macérat beaucoup plus rapidement mais qui présente les inconvénients abordés juste au dessus.

Dans les deux cas de macération le macérât doit attendre ainsi quelques jours ou quelques semaines avant d’être filtré.

Pour les préparations des  macérâts FEDIBIO, nous utilisons de préférence la solution support et la méthode de macération la plus adapté aux spécificités biochimiques des plantes. Voici quelques exemples, en vente dans notre boutique FEDIBIO ou chez nos partenaires:

  • Macérât de romarin : cueillette sauvage des plantes avec leur fleur → séchage → macération à froid dans une solution aqueuse ou dans une solution d’huile de tournesol et/ou d’olive.
  • Macérât de Calendula : récolte des fleurs → séchage → macération à chaud (soleil) ou à froid dans de l’huile de tournesol et/ou d’olive.
  • Macérât de Genévrier : cueillette sauvage des baies → séchage → macération à chaud (soleil) ou à froid dans de l’huile de tournesol et/ou d’olive.
  • Macérât de Lavande : récolte des fleurs → séchage → macération à chaud (soleil) ou à froid dans de l’huile de tournesol et/ou d’olive.
  • Macérât de Millepertuis : cueillette sauvage des fleurs → séchage → macération à chaud (soleil) ou à froid dans de l’huile de tournesol et/ou d’olive.
  • Macérât d’orties : cueillette sauvage des plantes → séchage → macération à froid dans une solution aqueuse ou dans une solution d’huile de tournesol et/ou d’olive.
  • ……

Pour prolonger la vie de nos macérâts, nous rajoutons en fin de filtration de la vitamine E naturelle.

Cette vitamine E, appelée aussi tocopherols, est issue de nos huiles bio (majoritairement de nos huile bio et de l’huile de germe de céréales (blé, avoine, orge,..). Sont action antioxydant protège les beurres et les huiles du rancissement et prévient le vieillissement cutané lié à l’oxydation.

Quelle(s) huile(s) végétale(s) choisir?

Pour la réalisation d’un macérat, on peut employer une ou plusieurs huiles, afin de bénéficier de leurs diverses propriétés. Il faut choisir des huiles qui sont peu sensibles à l’oxydation, sinon celles ci pourraient rancir. Et issues de première pression à froid, bio ou naturelle de préférence!

Très souvent, pour les macérât a que l’on trouve dans le commerce, c’est l’huile de tournesol qui est la plus utilisée: c’est une huile neutre qui a l’avantage d’être économique. D’autres huiles peuvent bien sûr être utilisées: huile d’olive, huile de sésame, huile de lin, huile de nigelle, huile de macadamia, huile de coco fractionnée… l’important est de choisir des huiles qui correspondent à un type de peau et à l’usage que l’on veut en faire.

Quelles plantes pour quelles propriétés?

Les plantes utilisées doivent contenir des principes actifs solubles dans l’huile. Souvent, elles sont utilisées sèche pour éviter toute moisissure. Mais certaines peuvent aussi être utilisées fraîches. Une petite liste (non exhaustive!!) des macérat réalisés par les laboratoires FEDIBIO:

  • Aloe vera (gel frais): cicatrisant et stimule la régénération cellulaire.
  • Arnica montana (fleurs fraîches ou sèches): anti-inflammatoire, soulage les contusions.
  • Bellis (fleurs de pâquerette, fraîches ou sèches): effet tenseur et raffermissant, particulièrement adapté pour les soins du buste.
  • Calendula (fleurs de soucis, fraîches ou sèches): cicatrisant et anti-inflammatoire.
  • Carotte (racine fraîche): prépare la peau au soleil, anti-oxydant.
  • Millepertuis (fleurs fraîches): cicatrisant, anti-inflammatoire. Ce macérat a une belle couleur rouge, il peut aussi servir de colorant pour certaines préparations (voir la liste des colorant naturel FEDIBIO).
  • Vanille (gousses): nourrissant, souvent utilisé pour son odeur agréable par exemple pour une huile de massage. Le macérat doit être fait dans une huile qui n’a pas une forte odeur (huile de sésame par exemple).
Laisser un commentaire