Publié par Laisser un commentaire

Fécules alimentaire dans les cosmétiques

Les Féculents

Ce sont des légumes ou des fruits riches en fécule.

La fécule est une poudre blanche tirée de toutes les parties de certains végétaux ».
Il s’agit en fait de l’amidon, c’est-à-dire le glucide de ces végétaux, le même
que celui des céréales.

Sont définis comme féculent :

  • la châtaigne et le marron qui sont des
    fruits;
  • l’igname, le manioc, la patate douce et la pomme de terre qui sont des
    tubercules se développant sous terre.

Les céréales sont souvent appelés féculents, à tort ou à raison. Mais il existe de la farine de châtaigne ; l’arrow-root est de la fécule d’igname ; le tapioca est celle du manioc ; on tire de la fécule de la patate douce ; celle de pomme de terre est très utilisée.

Le mot fécule vient du latin de « faex », signifiant liéd’où est dérivé le mot « faecula » devenu en français « fécule« . Tandis que le mot farine, »farina » en latin trouve sa racine dans « far » qui signifie blé.Sauf pour l’arrow-root, on emploie indifféremment les mots « fécule » et « amidon » pour désigner ces produits. Amidon est le nom du glucide qui se trouve dans les céréales et les légumineuses. La fécule est en fait une farine très purifiée, essentiellement composée de glucides, donc d’amidon.

Fécules de céréales

Ces fécules sont extraites des grains de maïs, de riz, de
blé. Ceux-ci sont trempés puis broyés. On élimine le son, le germe, les protéines
pour ne garder que l’amidon (glucide) qui est séché et raffiné jusqu’à ce qu’il
devienne une poudre.

Les fécules de légumineuses

La tapioca est la fécule issue de l’amidon du manioc. On le nomme aussi « Perles
du Japon ». Il n’a ni goût, ni saveur mais il prend celle du mets auquel on
l’ajoute pour l’épaissir.

La fécule
de pomme de terre a de nombreuses utilisations. Elle remplace parfois la
farine, elle est utilisée comme épaississant, de la même façon que la fécule de maïs. Mais c’est dans l’industrie qu’elle est le plus utilisée. Non seulement dans l’agro-alimentaire
(pâtisserie, biscuiterie, charcuterie); mais surtout dans l’industrie non-alimentaire : elle entre dans la composition de certains médicaments, de produits cosmétiques (rouge à lèvres), des couches pour bébés, dans la papeterie, le textile, le contreplaqué, le caoutchouc et
même le papier photo.

L’arrow-root

L’arrow-root provient de la Maranta arundinacea, plante vivace qui fournit des rhizomes, pousse dans les forêts d’Amérique Centrale et du Sud et aux Antilles.Ce mot signifie « racine à flèche ». En effet, les Indiens Arawaks utilisaient les rhizomes de cette plante pour extraire le poison des blessures faites par des flèches empoisonnées. Le processus de fabrication de l’arrow-root est le même que celui du tapioca mais il demande plus d’attention car les rhizomes de maranta sont fragiles, pourrissent très vite et doivent être traités dans les 48 heures suivant leurrécolte. D’ailleurs, l’arrow-root est souvent confondu avec cette fécule de manioc qui est parfois vendue sous le nom d’ »arrow-root brésilien ».

Il existe aussi :

  • l’arrow root indien (de l’Inde), extrait de l’Aircuma,plante de la même famille que le gingembre
  • l’arrow-root du Queensland, qui provient de la canne
  • l’arrow-root de Floride, extrait du sago ;
    l’arrow-root hawaïen, issu du pia

La bonne utilisation des fécules dans nos cosmétiques

Toutes ces fécules alimentaires  sont la plupart du temps contaminées par des bactéries.

C’est aussi souvent le cas des poudres de fruits et de plantes. Si celles-ci sont inoffensives lorsqu’elles sont ingérées car elles sont très souvent cuites dans les préparations culinaires ; ce n’est pas la cas quand on les utilise dans préparations home made.

Il est nécessaire de les stériliser avant toute utilisation. Sinon vos cosmétiques ne se conserveront pas longtemps et risque même si cela ne se voit pas à l’œil nu de développer des germes;

La Solution

Le procédé est simple : il suffit de placer les poudres dans des bocaux préalablement stérilisés et de les mettre ensuite ouvert au four à basse température. Laissez-les entre 6 et 8 heures. Puis refermer le contenant. On peut utiliser cette méthode pour les fécules mais aussi tous les poudres les plus sensibles.

Laisser un commentaire