Publié par Laisser un commentaire

Un Problème – Une Tisane

Astuce de grand mère : à chaque problème sa tisane

les tisanes peuvent venir à bout de beaucoup de problèmes un peu handicapants qu’on a l’habitude de soigner avec des médicaments ou des produits agressifs. Ces plantes aux vertus spectaculaires, dont on peut user et abuser.

 

 

  • Les règles douloureuses
    Nous sommes en début de mois, et votre fléau mensuel arrive à grand pas. Déjà, vous sentez votre bas-ventre qui vous titille, et des petits picotements dans les ovaires. Vous n’avez pas hâte, et comme on vous comprend. C’est fatiguant, irritant, et en plus, pour la plupart d’entre nous, c’est douloureux. Pour mieux endurer ce cataclysme menstruel : la tisane d’aubépine, de menthe ou de carvi viendra à bout du problème, à raison de trois ou quatre tasses par jour. La camomille est aussi conseillée.

 

  • Les problèmes de peau
    A l’ère du selfie et des filtres lissant, le culte de la peau parfaite fait rage. Si avoir des problèmes de peau a toujours été un peu handicapant, ça l’est devenu encore plus : on a l’impression que les gens autour de nous ne voient que ça, et on se sent très, très mal. Alors on se ruine en crèmes, en rendez-vous chez le dermato, en soins divers en institut… Sans penser qu’il existe un remède simple, accessible et bon marché ! Les tisanes composées d’ortie, de bardane et de pensée sauvage, qui possèdent des vertus dépuratives, vous aideront à être presque aussi flawless que vos stars préférées.

 

  • Les maux de tête
    La migraine, c’est un véritable fléau. Tel un membre envahissant de votre famille, elle débarque sans prévenir et élit domicile pendant parfois plusieurs jours, chez vous, sans vous demander votre avis. Plusieurs plantes peuvent chasser cet intrus de votre cortex nerveux. Misez sur la camomille, le romarin, la menthe poivrée, l’infusion de reine des pré ou encore la lavande aspic, qui ont fait leurs preuves.

 

  • Les cystites
    Parlons-en, de ce fléau qui touche les femmes… En plus, médicalement parlant, on n’en connait pas toujours la cause. Les médecins vous diront « certaines femmes en ont souvent, et puis c’est comme ça ». N’empêche que c’est pas facile à vivre : l’infusion de queues de cerises et de cramberries, le thym ou encore la bruyère permettront à votre vessie de retrouver un fonctionnement optimal.

 

  • Cycles irréguliers, endometriose, syndrôme pré-mensuel
    Restons du côté féminin pour aborder le remède suivant. Ce dernier a démontré des résultats spectaculaires sur de nombreuses femmes, qui l’utilisent surtout pendant leur grossesse. Cette plante régularise le cycle menstruel, tonifie l’utérus et serait en outre un excellent remède contre l’infertilité. Elle aurait également la vertu, pendant les grossesses, d’atténuer les nausées matinales et de diminuer le risque de fausses couches. Il s’agit des feuilles de framboisier (non, manger des framboises n’aura pas le même effet !)

 

  • Le stress et l’anxiété
    Ces deux-là nous mènent la vie dure, et parfois inconsciemment. Le stress est vicieux, il s’immiçe partout : dans notre sommeil, nos intestins, notre système immunitaire… D’un autre côté, l’anxiété, sa grande copine, nous prend parfois par surprise et vient se nouer en nous pour nous empêcher de faire ce qu’on a envie de faire. Et c’est vraiment pénible. Pourtant, de nombreuses plantes possèdent des vertus apaisantes : la camomille, la fleur de sureau, le coquelicot, la passiflore, la verveine ou encore le pavot de Californie, apportent le bol d’air frais (ou plutôt d’herbes fraiches) dont notre corps a bien besoin pour équilibrer ses énergies.

 

  • Digestion difficile et constipation
    C’est compliqué, cette sensation de lourdeur dans notre estomac. Même sans intolérance alimentaire, ça nous arrive souvent. Parce que nos modes de vie font qu’on ne prend pas suffisamment le temps de bien manger, qu’on fait tout vite, qu’on est trop souvent assis, bref, madame digestion n’a pas le temps de cheminer correctement. Alors, pour l’aider, il existe plusieurs remèdes. La camomille, le citron, la réglisse, le gingembre, le fenouil ou encore le pissenlit accompagneront délicatement ce processus souvent pénible.
Laisser un commentaire